fbpx

Pourquoi est-ce que l’immobilier reste un bon investissement ?

Le 10 janvier 2023 , par Delphine
immobilier reste un bon investissement

L’inflation dans notre pays a atteint des sommets ces derniers mois, impactant tous les domaines macroéconomiques de la société et résultant en une dépréciation manifeste du pouvoir d’achat. Au niveau du marché immobilier, les prix ont également augmenté du fait de plusieurs facteurs : d’abord, le coût important des matières premières dans la construction a donné lieu à une raréfaction des biens neufs. Ensuite, la crise énergétique, avec l’envolée des prix du gaz et de l’électricité, a fait que les biens isolés avec un score PEB correct sont devenus les propriétés les plus recherchées, que cela soit pour l’achat ou pour la location. Le prix d’achat ou des loyers pour ce type de biens a donc considérablement augmenté. A contrario, les passoires énergétiques restent plus longtemps sur le marché et intéressent moins d’acheteurs potentiels. 

Du fait du contexte économique difficile et de la fluctuation du marché immobilier, de plus en plus de ménages belges se demandent si investir dans l’immobilier est toujours un bon placement sur le long terme. Certains investisseurs préfèrent d’ailleurs investir en bourse, malgré la volatilité des actions. 

Elitis Real Estate est spécialisé dans la vente de propriétés neuves, la revente de biens existants et la location d’appartements ; nous possédons donc une analyse complète du marché immobilier. Dans cet article, nous allons évoquer la raison pour laquelle l’immobilier reste un investissement de choix malgré l’inflation.

L’immobilier reste un investissement gagnant 

Sur le long terme, si les revenus locatifs ainsi que le coût moyen du bien sont pris en compte, l’immobilier reste toujours au-dessus de l’or, des comptes épargne et des livrets épargne. Même sans louer son bien, une maison rapportera tout de même 5,11 % et un appartement 4,68 %. De plus, une propriété prendra toujours de la valeur au fil du temps, vous ne serez donc pas perdant dans les années à venir, en particulier si vous choisissez d’isoler votre bien énergétiquement. Continuer à l’entretenir et effectuer des petits travaux si besoin permettra, en outre, de réaliser une plus-value encore plus importante.

Si vous souhaitez investir dans l’immobilier, il peut être intéressant de ne pas investir tous ses fonds propres dans un seul bien. Vous pouvez, au contraire, les diviser et les placer dans plusieurs propriétés que vous achèterez en contractant un crédit pour compléter vos fonds propres. Cela créera un effet de levier et augmentera vos rendements sur le long terme par rapport à une maison que vous acquerrez complètement avec des fonds propres (même si cela est tout de même sécurisant). En effet, si les revenus locatifs nets perçus pour votre logement sont plus élevés que ce que vous devez rembourser pour votre crédit, cela multipliera votre rendement à terme. Néanmoins, il faut pouvoir correctement calculer ce rendement et être sûr que les revenus nets sont plus hauts que le remboursement du crédit hypothécaire. Si cela est fait correctement, vous bénéficierez d’un gain monétaire important. Pour discuter de cet effet de levier, vous pouvez contacter des professionnels qui vous renseigneront et vous expliqueront comment investir votre argent au mieux dans l’immobilier. 

Investir différemment ? 

Du fait de la conjoncture actuelle, de plus en plus d’investisseurs considèrent investir différemment, notamment dans de l’immobilier papier. Il s’agit d’acheter des actions dans une société immobilière réglementée (SIR) en bourse ; cette entreprise se chargera ensuite d’acquérir des biens physiques et de placer votre argent dans plusieurs propriétés. Les investisseurs bénéficient ainsi de ​​dividendes à la hauteur de leur apport et ne possèdent qu’un bien immobilier sur papier via ses parts. Les investisseurs vont avoir tendance à préférer ce type de placement car ils n’auront pas à le gérer outre mesure et cela leur sera également plus facile de revendre leurs parts. Pour autant, depuis le début de l’année 2022, les valeurs immobilières ont perdu un tiers de leur valeur, notamment Aedefica, valeur refuge, qui aurait subi une baisse de 35 %. La bourse reste donc, tout de même, un investissement risqué, soumis à la volatilité des actions, contrairement à l’immobilier traditionnel.

L’immobilier traditionnel reste stable

Malgré l’inflation, l’immobilier reste un placement stable avec un rendement correct qui continuera d’augmenter uniformément au fil des années. Il s’agit d’un actif réel et tangible ; vous possédez des briques et vous pouvez revendre votre propriété à tout moment sans avoir peur que le prix ne s’écroule comme les actions. Si vous investissez dans une maison à rénover énergétiquement, votre plus-value sera d’autant plus haute dans le futur. On constate le même phénomène avec les biens déjà isolés ; ils se vendent mieux et plus vite. Pour ce qui est de la location, les locataires cherchent davantage des logements avec un score PEB correct pour ne pas subir la crise énergétique. Un placement judicieux serait donc d’acheter des biens à isoler afin de pouvoir les louer par la suite ou les revendre à un prix plus élevé. 

Différentes pistes pour des placements dans l’immobilier traditionnel sont possibles et nous serons ravis d’en discuter avec vous lors d’un rendez-vous fixé à votre meilleure convenance. Experts de l’investissement immobilier, les équipes d’Elitis Real Estate pourront vous accompagner et vous aider dans un projet immobilier qui vous ressemble. Pour cela, il suffit de remplir notre formulaire de contact.