fbpx

Inflation, comment maintenir une pension viable ?

Le 25 août 2022 , par Delphine
Inflatie: hoe behoud je een leefbaar pensioen?

On l’entend partout, la presse, spécialisée ou mainstream, relaie l’information chaque jour : l’inflation atteint des sommets et l’indice des prix à la consommation grimpe chaque mois. Juin 2022 a vu l’inflation atteindre son niveau le plus élevé (9,65 %) depuis 1983 et dire que la vie coute plus cher revient à enfoncer des portes ouvertes. 
L’inquiétude survient dans les foyers, tout particulièrement lorsqu’il s’agit de penser à l’avenir proche ou lointain. Si les pensions sont indexées, elles ne parviennent cependant plus, chez beaucoup, à faire face à la hausse phénoménale des coûts énergétiques ou tout simplement des produits de première nécessité. 
Ainsi, de plus en plus de clients Elitis Real Estate nous consultent afin d’être accompagnés dans la création d’un capital supplémentaire et s’assurer ainsi une retraite paisible et sans stress. 
Nous tenterons, dans cet article, de vous apporter l’éclairage de nos experts.

Impact de l’inflation sur votre épargne

La première chose que bon nombre d’épargnants ne comprennent pas toujours est que l’inflation impacte directement la valeur de leur épargne : non seulement les comptes épargne ne rapportent plus rien, mais en prime, si vous possédez toujours une somme déterminée, cette somme n’a plus, en 2022, la même valeur en termes de pouvoir d’achat qu’en 2021. 

Dès lors, conserver une épargne est absolument contre-productif puisqu’elle dévalue au rythme rapide évoqué partout dans la presse.

L’immobilier, une solution refuge

C’est donc un excellent moment pour investir dans l’immobilier : on sait que, sur le long terme, ce secteur a toujours une tendance à la hausse. Cela signifie que, même si les prix de l’immobilier sont actuellement élevés, à long terme, votre placement prendra de la valeur. 

Mais ce n’est qu’un premier impact positif. Pour générer un rendement encore meilleur, envisager un crédit bullet peut s’avérer hautement productif, comme nous l’avons déjà expliqué dans notre article détaillant l’intérêt d’investir en Flandre. 

Si cette solution vous est accessible, c’est d’un double effet levier dont vous pourrez bénéficier. 

Comment améliorer efficacement votre pension ?

Les 4 piliers de la pension

La pension légale est celle que l’État vous accordera au terme de votre carrière. Elle constitue le premier pilier. 

Le second pilier est la pension complémentaire qui peut se constituer de plusieurs façons. En tant que salarié, vous pourriez bénéficier d’une assurance-groupe prévue par votre employeur qui vous permet de profiter d’une pension supplémentaire. Les indépendants peuvent souscrire à une Pension Libre Complémentaire pour Indépendants (PLCI). Chaque situation particulière pourra bénéficier ou non d’une pension complémentaire (ex. : EIP pour les indépendants en société, CPTI pour les indépendants en personne physique, etc.).

Le troisième pilier réside dans l’épargne-pension et dans l’épargne à long terme, bien connues du grand public pour leur intérêt fiscal. À vous de savoir si vous utilisez déjà cette possibilité et à combien son rendement est estimé.

On trouve, pour finir, l’épargne personnelle. Cette épargne peut se construire sous la forme classique du compte-épargne, mais aussi dans un portefeuille d’actions ou d’obligations.

C’est dans les second et quatrième piliers qu’il est temps de puiser pour vous lancer dans l’aventure immobilière. 

Connaître vos besoins

Avant d’investir, il est nécessaire de connaître avant tout l’objectif à atteindre. 

Un train de vie ne vaut pas l’autre et la priorité est de savoir de quel budget annuel vous aurez besoin pour vous assurer une pension confortable. Pour certains, ce budget équivaudra à 25.000 €, pour d’autres il peut atteindre 72.000 € et pour les plus chanceux on peut accéder à d’autres sommets. 

Sur cette base, il est important ensuite de connaître la pension à laquelle l’État vous donnera droit sur base de votre carrière. Le site My pension.be vous permettra de poser une estimation raisonnable de l’état actuel de votre pension future. Sur cette base, il ne vous reste plus qu’à calculer votre besoin effectif en termes de compléments. 

L’immobilier, un cinquième pilier solide

À l’heure où l’épargne personnelle prend l’eau si l’on puit dire, l’immobilier reste la brique solide sur laquelle peuvent se rabattre les épargnants, petits et grands. 

Investir dans l’immobilier pour créer un capital solide ne demande pas, contrairement à ce qu’on pourrait le penser, un investissement massif. On considère souvent qu’avec un apport de 60.000 €, il est possible de se lancer dans l’aventure. 

C’est une somme qui peut paraitre considérable pour certains et pourtant, il n’est pas toujours nécessaire de posséder « un compte épargne bien garni » : les autres piliers peuvent servir de soutien à votre investissement. 

C’est, entre autres, à cela que servent les conseillers en investissement : ils pourront vérifier vos avoirs et trouver la solution idéale qui correspond à votre cas particulier. 
Quoi qu’il en soit, thésauriser est la réaction la moins appropriée face à la situation actuelle puisque, à l’heure où vous lisez ces lignes, votre argent perd de la valeur, quand il pourrait en prendre s’il était placé, par exemple, dans un studio ou un appartement ! N’hésitez pas à revenir vers nous pour une étude complète de votre situation !